Blog /

ALIMENTATION : L’ALCOOL NUIT-IL A MA PRISE DE MUSCLE ?

ALIMENTATION : L’ALCOOL NUIT-IL A MA PRISE DE MUSCLE ?

Le week-end, où même parfois en semaine, la séance de musculation est suivie d’un apéro bien arrosé avec la consommation d’alcool. Bien qu’étant deux choses différentes : l’entraînement et l’alcool. Il y a-t-il un risque de consommer de l’alcool après une séance ? Cela peut-il nuire à vos progrès musculaires ? Cela peut-il ralentir votre perte de graisse ? Le coach expert en musculation David Costa vous explique tout sur la consommation d’alcool, la prise de muscle et la perte de graisse avec un extrait* de son livre Mon Coach Musculation, numéro 1 des ventes à plusieurs reprises sur Amazon.

 

Boire de l’alcool a-t-il un effet sur la prise de muscle et sur la prise de gras ?

L’alcool, et en particulier l’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées, réduit
votre capacité à oxyder les lipides (1, 2). L’alcool n’est pas favorable au développement musculaire, car il réduit nettement l’anabolisme post-exercice (3, 4).

 

Comment anticiper les dégâts d’une soirée arrosée ?

Pour limiter les effets négatifs de l’alcool sur la prise de poids, le jour de votre soirée, réduisez considérablement votre consommation de lipides (5), de glucides et augmentez votre consommation de protéines et de fibres (5). Autre conseil connu de tous, mais redoutablement efficace, vous pouvez réduire sa biodisponibilité en consommant l’alcool avec l’estomac plein (6, 7).

 

Comment ne pas gâcher ses efforts en salle avec l’alcool ?

Pour limiter les effets néfastes de l’alcool sur votre progression, espacez au maximum votre entraînement de votre consommation d’alcool.

 

Progressez plus vite avec le meilleur du coaching à distance !

Pour réussir à perdre du poids ou à prendre du muscle optez pour le coaching alimentaire personnalisé de David Costa dont vous pouvez lire les nombreux avis ici. Il propose un plan alimentaire personnalisé, adapté à vos besoins, vos contraintes, votre rythme de vie, vos préférences et il inclut le suivi, des bilans et la grande disponibilité de de votre coach. Ce coaching alimentaire est inclut dans tous les packs de coaching. Plus d’informations ICI et découvrez les incroyables résultats de Julie !

 

Commandez le livre tant attendu de David sur la musculation : “Mon Coach Musculation” en cliquant ICI ou sur l’image ci-dessous !

  1. (1) Verboeket-van de Venne WP et al. Effect of the pattern of food intake on human energy metabolism. Br J Nutr. 1993 Jul;70(1):103-15.
  2. (2) Areta JL et al. Timing and distribution of protein ingestion during prolonged recovery from resistance exercise alters myofibrillar protein synthesis. J Physiol. 2013 May 1;591(9):2319-31. doi: 10.1113/jphysiol.2012.244897.
  3. (3) Iwao S et al. Effects of meal frequency on body composition during weight control in boxers. Scand J Med Sci Sports. 1996 Oct;6(5):265-72.
  4. (4) Nicolaas EP et Robert R Wolfe. Is there a maximal anabolic response to protein intake with a meal? Clin Nutr. 2013 Apr; 32(2): 309–313. doi:  10.1016/j.clnu.2012.11.018
  5. (5) Dallosso HM et al. Feeding frequency and energy balance in adult males. Hum Nutr Clin Nutr. 1982;36C(1):25-39.
  6. (6) Siler SQ et al. De novo lipogenesis, lipid kinetics, and whole-body lipid balances in humans after acute alcohol consumption.. Am J Clin Nutr. 1999 Nov;70(5):928-36.
  7. (7) Hellerstein MK et al. De novo lipogenesis in humans: metabolic and regulatory aspects.. Eur J Clin Nutr. 1999 Apr;53 Suppl 1:S53-65.
  8. * Article L-122-4 du code de la propriété intellectuelle :
    Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *